Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mois en cavale

Suivez la famille Mars pendant les 6 mois de leur cavale en Australie et Asie du Sud-Est

Australie, l'heure du bilan

Australie, l'heure du bilan

Après ces 2 mois et demi en Australie, à l'heure de quitter ce pays, un bilan s'impose.

Quelques nombres :

  • 0 : c'est le nombre de nuit passée en camping en famille avant l'Australie
  • : c'est le nombre de nuit en camping pour Titane et Diego en couple avant l'Australie (il y a 11 ans...)
  • 70 : c'est le nombre de jours de camping en Australie
  •  45  : c'est le nombre d'endroits différents dans lesquels nous avons dormi, 3 en dur dans les grandes villes (Sydney, Melbourne et Adelaide) et 42 campings (un tiers environ de gratuits).
  • 1 581 : c'est le nombre de kms parcourus en van
  • 11 000 : c'est le nombre de kms parcourus en 4x4 (dont 1/3 de piste)
  • 3 : c'est le nombre de grosses pistes parcourues (Mereenir Loop track, Tanami Track et Gibbs river road)
  • 17 L / 100km : c'est la consommation moyenne du 4x4 (dont 5 L / 100 pour la climatisation)
  • 30 : c'est le nombre approximatif de stops aux stations services
  • 1$AU : c'est le prix du litre d'essence pour la station service la moins chère (diesel)
  • 2.6$AU : c'est le prix du litre d'essence pour la station service la plus chère (diesel)
  • 12 : c'est le nombre de fois où on a rempli le réservoir de la Bête avec les jerricans
  • beaucoup trop : c'est le nombre de fois où nous avons mangé dans les fast foods

Place aux impressions des protagonistes :

DIEGO

DIEGO

J'ai adoré cette partie du voyage. Ce qui m'a particulièrement touché :

  • les grands espaces
  • le peu de gens dans les coins reculés de l'Australie
  • être contiuellement sur la route
  • avoir une liberté de mouvement presque totale : n'ayant besoin que d'un espace plat et calme pour dormir, nous n'avions pas besoin d'anticiper le moment où nous allions nous arrêter pour la nuit
  • la découverte du camping
  • les rencontres avec les Australiens
  • fabriquer un didgeridoo
  • Et... le pack fest team au Macdo

Mais ce que j'ai préféré, c'est la piste, y conduire et y rester. Conduire sur une piste, c'est presque comme jouer à un jeu vidéo. Et y être dégage un sentiment d'aventure très agréable.

Ce que j'ai détesté :

  • les moustiques
  • les mouches
  • le prix des restaurants
  • le fait d'aller au supermarché presque tous les 3 jours
  • mettre de l'essence tout le temps
  • le prix de l'essence qui augmentait au fur et à mesure que l'on s'éloignait des villes
  • la chaleur dans la tente
  • les routes fermées à Kakadu

Cela dit, je tourne cette page et ouvre celle de l'Asie : l'Aventure continue :))))))

****************************************************************

TITANE

TITANE

Après ces 2 mois et demi, l'Australie pour moi ? C'est …

- évidemment, ces grands espaces qu'on a très souvent eu l'impression d'avoir rien qu'à nous,

- cette proximité à la nature (ce qui n'est a priori pas dans ma nature profonde:) ), grâce à ces innombrables paysages majestueux et à la rencontre de tous ces animaux avec lesquels, parfois, il m'a fallu apprendre à cohabiter,

- les routes rectilignes à perte de vue et qui disparaissent avant la ligne d'horizon, la poussière de la piste, toutes les heures passées dans et sur la Bête...

- le goût de l'aventure, et la sensation de vivre des moments exceptionnels, très forts en émotions (notamment lors de notre périple sur la Gibb's)

- la découverte de « l'esprit camping », cela va de soi, puisque j'étais partie de zéro dans ce domaine !

Mon meilleur souvenir ? Dur dur comme question. Il y a tellement de moments que j'ai adorés... Peut-être quand j'ai senti le peau du croco sous mes doigts... ou quand j'ai traversé les rivières avec la Bête... ou quand j'ai vu la première mini-tornade... ou quand, au volant de la Bête, j'ai fait la course avec des rapaces (ça, j'vous l'avais pas dit!)... ou notre folle soirée où nous tentions d'échapper aux bushfires... ou.... ou... ou....

Mon pire souvenir ? Là, j'hésite entre le moment où on a perdu une partie de notre cargaison parce que comme c'était de notre faute, on ne pouvait en vouloir à personne d'autre qu'à nous-mêmes et je me suis sentie bien idiote (vous n'y comprenez rien, vous en saurez plus dans le bêtisier)... ou les moustiques qui ont fait un véritable travail de sape : d'agacée, je suis passée à énervée, puis à exaspérée, ensuite à folle pour finir complètement hystérique, bref ils m'ont mis à bout de nerf … Finalement, je n'hésite plus trop.

L'Australie, c'est fini et ça me remplit de mélancolie...

J'ai vraiment adoré et je veux y retourner !

Bonne nouvelle ! On n'en a parcouru que la moitié,

alors peut-être y retournerons-nous un jour, qui sait ?!

****************************************************************

LOUP

LOUP

Les choses que j'ai préférées en Australie :

  • faire et défaire les tentes : parce que c'est amusant, non pas de bloquer la fermeture éclair, mais de monter sur le toit de la voiture, de tenir en équilibre sur une échelle, de rabaisser la tentes, d'ouvrir l'énorme fermeture éclair, etc.
  • de parcourir de grosses distances.
  • de faire de la piste : même si je ne conduis pas, la piste est quand même bien mieux que la route bitumée parce que c'est moins monotone, et comme ça vibre, du coup, on regarde plus la route.
  • la great ocean road : parce que j'ai adoré voir des magnifiques paysages à bord de la Bête et aussi parce qu'on avait l'impression que ça n'en finissait jamais ; à chaque avancée de terre qu'on franchissait une nouvelle apparaissait.
  • qu'il n'y ait pas beaucoup de monde sur la route.

Les choses que j'ai le moins aimées en Australie :

  • la bataille de dingoes sous la tente.
  • les insectes, mais les mouches et les moustiques se détachent du lot.
  • la nourriture : il n'y a pas de pain (à part le pain de mie) mais le pire, c'est le prix des restaurants et ce qu'il manque dans les supermarchés.
  • quand il fait trop chaud : parce qu'on ne fait rien à part transpirer et aller à la piscine.

Les choses sur la route :

  • les road trains : que j'ai trop aimé parce qu'ils sont hyper classes surtout la nuit quand toutes leurs lumières sont allumées, j'aimerais trop en conduire un !

Ma définition de l'Australie :

L'Australie est un énorme pays où il n'y a pas grand monde et où, d'après ce qu'on a traversé, il n'y a pas beaucoup de grandes villes. Les distances sont très grandes. Il y a beaucoup de parcs nationaux et de beaux paysages. On n'y mange pas très bien. Les routes sont bien faites (heureusement, parce qu'il n'y a que ça !) et les chemins de randonnées sont très bien intégrés à la nature. C'est un pays cher.

****************************************************************

JANE

JANE

Les choses qui m'ont marquées sont :

- les rivières qu'on a traversées

- les animaux qu'on a vus quand on a roulé la nuit (c'est l'une des choses que j'ai préférée)

- le didgeridoo parce que j'ai un peu réussi à en jouer (c'est l'autre chose que j'ai préférée)

- la Bête parce que c'était rigolo de dormir sur le toit tous les jours

- le marché de nuit à Darwin parce c'était la première fois que j'en faisais un

- le xantior parce Loup et moi, on dormait en haut du van et les parents en bas du van

- le dernier camping parce qu'il avait des toilettes, des douches, des jets d'eau, deux piscines et un énorme tapis rebondissant

- les dingoes qui hurlaient à la mort quand on était sous la tente (c'est ce que j'ai le moins aimé !)

****************************************************************

ET L'AVENTURE CONTINUE !!!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Arnaud 20/05/2016 07:47

Quel courage d'avoir affronté tout ça, quel périple superbe et magnifique !!! Des souvenirs pour la vie pour Loup et Jade, et leurs parents.

Gdm 15/05/2016 22:56

Moi ce que j'ai préféré, c'est lire le blog et ce que j'ai le moins aimé c'est être loin de vous

les Ronion 15/05/2016 21:31

Merci pour toutes ces aventures australiennes. Je rafole de vos articles au point qu'au réveil, la 1ere chose que je regarde, c'est s'il y a du nouveau sur le blog. Comme le dirait Jean-Jacques, je vis ma vie d'aventurière par procuration devant mon écran d'ordi (ou de téléphone)... sans les bestioles (vous êtes mes héros d'avoir surmonté toutes ces horribles rencontres).
Je suis maintenant prête à découvrir l'Asie sous toutes ses coutures alors à vous les studios !

famille Mars 17/05/2016 02:20

Merci Marion ! Nous on raffole de tes commentaires qui nous font bien rire et de ton enthousiasme !!!

Alberte 15/05/2016 17:21

vous demeurez des grds privilégiés pour avoir vécu de pareilles aventures, mais à Marseille nous sommes très heureux pour vous et vraiment fiers de vous cher Loup!
de gros bisous de tous.....et beau séjour balinais
ingapour sera surprenant par le contraste