Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mois en cavale

Suivez la famille Mars pendant les 6 mois de leur cavale en Australie et Asie du Sud-Est

La vie chez Kamla

SABAIDEE !!!!

SABAIDEE !!!!

Chez Kamla, le temps passe différemment. Ici, tout semble être plus lent, plus calme, plus nonchalant qu'ailleurs.

 

Quand nous sommes arrivés, Kamla était absent, nous avons été accueillis par un Québécois qui nous a expliqué un peu le fonctionnement. Quand il y a des étudiants, on fait un cours d'une heure. A midi environ donc (entre 11h30 et 13h), quelques infirmières viennent pendant leur pause méridienne à l'hôpital. A 16h, c'est au tour des débutants et des moyens suivis à 17h des "advanced" et c'est fini.

 

Côté logistique, il y a un petit déjeuner vers 7-8h, un repas vers 12h et un dîner à 19h. Tous les volontaires mangent ensemble avec Kamla. Les repas sont assurés par la femme de Kamla qui ne parle quasiment pas anglais et qui ne communiquait quasiment pas avec nous.

On avait tous une chambre avec plus au moins d'options. Nous, on avait la meilleure : une grande chambre avec deux lits doubles, surmontés de moustiquaires neuves et d'une salle d'eau avec toilettes!! La classe.  Bon, on n'a pas mesuré notre chance immédiatement. Bourgeois que nous sommes, nous avons trouvé cette chambre très moyenne. Mais après avoir échangé avec les autres volontaires, nous avons pris pleinement conscience de notre veine. Car  nous étions les seuls (sur les 4 chambres) à avoir une sde mais surtout une porte et une fenêtre. Les autres n'avaient que les trous dans les murs. Sachant le nombre d'insectes volants la nuit, une porte n'est pas un luxe même avec une moustiquaire. Bon par contre, les murs de notre chambre n'allaient pas jusqu'au toit il manquait un bon 20 cm donc les bestioles entraient quand même pour nous dire bonne nuit.

La première nuit, outre les bêbêtes qui essayaient de s'incruster dans notre espace-nuit, une odeur d'égout effroyable nous avait attaqué les narines et honnêtement, c'était difficilement supportable... Je ne sais pas si c'est ça ou une autre contrariété, mais Loup a vomi cette nuit-là. Le lendemain, il nous dit : " Quand est arrivés, on a vu d'autres guesthouses sur le chemin. On ne peut pas rester ici." Notre réponse : "c'est impossible, on s'est engagé à faire du volontariat et on ne va pas partir comme ça à cause d'une chambre sale exposée aux 4 vents et aux odeurs d'égout"...

Ce qu'il ne sait pas, c'est que moi aussi j'avais une furieuse envie de partir à ce moment-là !!!

Partir aurait été une grossière erreur...

La vie chez Kamla
La vie chez Kamla
La vie chez Kamla

L'endroit était atypique. Nous allons donc en faire la description.

La Laos Volonteer School English School est située dans le homestay Sabadee Restaurant & Cafe. Cela est situé sur le bord du Mekong sur l'ile de Kong dans la région des 4000 îles au sud du Laos.

Pour arriver jusque-là, il faut, depuis le bourg principal, marcher le long du Mékong et quand on arrive à un pont, c'est juste derrière. Sur la gauche du chemin en terre, vous pouvez voir une maison à un étage avec en bas 2 salles de classes (et des hamacs) et au fond une cuisine et une chambre (notre suite) et la salle d'eau/toilettes. Au premier niveau, quatre chambres. En face, une terrasse avec au fond une sixième chambre.

Sabaïdee homestay & Laos Volonteer School
Sabaïdee homestay & Laos Volonteer School
Sabaïdee homestay & Laos Volonteer School
Sabaïdee homestay & Laos Volonteer School

Sabaïdee homestay & Laos Volonteer School

Jane posant devant le Mékong sur la terrasse

Jane posant devant le Mékong sur la terrasse

Magnifiques couleurs sur le Mékong

Magnifiques couleurs sur le Mékong

Les repas étaient préparés par Kamla ou sa femme. On avait le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. L'organisation avait un petit air de colonie de vacances. Tous les volontaires s'asseyaient autour de la table dès que retentissait l'alerte "lunch" ou "it's ready" etc...

Le menu était simple mais fait notable il était toujours différent, même pour le petit déjeuner. un jour du pain et de la confiture, un jour des pancakes, un jour du riz... Bref, on a mangé local, les adultes ont bien aimé les enfants pas trop. Par contre, on est unanime la cuisine était vraiment chouette...

La cuisine Top Chef Laos
La cuisine Top Chef Laos

La cuisine Top Chef Laos

De temps en temps, il fallait les chasser les poules qui entraient dans la cuisine... Si, regardez bien, celle-là s'est mise en tête de faire la vaisselle!

De temps en temps, il fallait les chasser les poules qui entraient dans la cuisine... Si, regardez bien, celle-là s'est mise en tête de faire la vaisselle!

Pour récapituler un peu tout cela, Titane vous fait faire le tour du propriétaire. Ce film a été tourné le deuxième jour. Nos sentiments vis à vis de cet endroit ont évolué de jour en jour. Le début a été un peu difficile mais 5 jours plus tard, nous serions bien restés plus longtemps...  

Chez Kamla, c'était aussi l'auberge espagnole. Outre les Québécois qui ne sont restés que 2 jours, il y avait aussi une jeune femme originaire des Philippines qui vivait à Singapour, Carla la Chilienne qui était en couple avec Dominic l'Allemand et nous 4, la famille Mars venant de France. Durant ces quelques jours, nous avons bien évidemment parlé de nos parcours qui nous avaient amené jusqu'ici et d'une manière plus générale, nous avons communiqué gaiement sur ces petits riens qui faisaient notre quotidien. Il faut citer ici, une partie de Jungle speed qui fut mémorable tellement nous avons rigolé ou une session du jeu du pendu où les mini Mars faisaient deviner des mots en anglais à nos colocataires. Pas de photo ni de vidéos mais de sacrés bons souvenirs.

Enfin, il y avait Kamla et sa femme et son fils Jimmy qui était la mascotte de la maison. Kamla est un vrai paradoxe dur à déchiffrer pour les occidentaux comme nous. D'un côté, il avait construit (au sens propre) cet endroit, il parlait très bien anglais et avait eu l'intelligence de trouver un moyen de faire venir des touristes toute l'année chez lui pour faire vivre l'école de volontaires. D'un autre côté, il était d'une nonchalance qui virait à l'oisiveté.

Dans les anecdotes, on a trouvé très étonnant, amusant (embêtant ?!) que Kamla se décide à installer une porte à l'une des chambres, à la raboter, à utiliser son marteau bruyamment ... à 6h00 du matin. Ou encore que Vien (la femme de Kamla) fasse la vaisselle de la veille à 5h30 tout en refaisant le monde avec son mari... notre chambre avait un mur commun avec la cuisine... Ce qui était bizarre, c'est que toute cette agitation matinale laissait place à la plus grande des inactivités le reste de la matinée, voire de la journée...

La mascotte était Jimmy. Jimmy avait environ 2 ans. Son père lui parlait en anglais et sa mère en laotien. Et lui aussi représentait un paradoxe pour nous. D'un côté, il était l'objet de toutes les attentions de manière analogue aux premiers nés des familles occidentales. Et d'un autre côté, on pouvait le laisser seul assis sur une table ou le laisser gambader au travers des mille dangers qui régnaient là-bas (notamment le pont d'une bonne dizaine de mètres de hauteur, ou cette planche de bois avec des clous tout rouillés à moitié enfoncés...). D'ailleurs, Jimmy, qui était impeccable au début de notre séjour, avait une balafre le deuxième jour et une seconde le troisième.... 

 

Jimmy

Jimmy

Ce séjour nous a montré une autre manière de vivre, par exemple qu'une machine à laver peut aussi servir de baignoire !

La machine à laver multi-fonctions
La machine à laver multi-fonctions

La machine à laver multi-fonctions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Les Ronion 17/12/2016 09:35

Ah j'oubliais : trop belle Jane devant le Mékong !

Les Ronion 17/12/2016 09:28

Je ne m'explique pas comment j'ai pu loupé la publication de tous les derniers articles ! Mon récupérateur de flux RSS doit faire sa faignasse, à l'image de l'état d'esprit local.

Steph de Chave 16/12/2016 22:47

L'atmosphère est toujours aussi bien rendue malgré les quelques mois qui vous séparent du voyage.
C'est une chouette aventure cette english class school.

Titane 17/12/2016 14:30

Merci Steph !

Diego 27/11/2016 14:40

Ehhhhhhhhhhh Jimmy!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Jimmy, Jimmy, Jimmy

J'entends encore les cris des adultes en pour appeler le petit Jimmy.

Bradype 27/11/2016 10:52

belle expérience dans cet environnement particulier pour ne pas dire autre chose !
très intéressant comme toujours, merci de nous associer à vos souvenirs toujours bien vivaces,
il est vrai qu'il y a des choses qu'on n'oublie pas ....